1 mois et 1 poème

Publié le par -LaRêveuse-

Déjà un mois que son coeur a cessé de battre, que j'ai reçue l'appel téléphonique que je craignais le plus... Et non, je n'arrête pas de penser à elle, le processus de deuil est un long et pénible travail... vous connesez?

Je lui ai écrit un petit poème pour elle aujourd'hui. C'est la première fois que j'écris de la poésie (et en plus c'est en français!) et je l'ai fait "vite fait" un peu comme ça sortait... Je me suis bien sûr inspiré d'elle et de sa vie qui est digne d'un roman de réalisme magique latino-américain (style Isabel Allende et Gabriel Garcia Marquez). Alors voilà:

 






Chela / Yaya




Depuis ton enfance, tout le monde t'appelait Chela,

Dès que j'ai réussi à parler je t'ai appelé Yaya.


Dès ta jeunesse tu as été une battante,

De ta famille, à 18 ans, tu étais la seule survivante.


Quand tu croyais que tu resterais vieille fille,

Tu as trouvé un mari et tu as eu ta première fille!

Puis, un garçon et une autre petite fille.

Tu l'as bien défendue ta petite famille!


Tu as pris soin de tes enfants, petits enfants et arrière petite fille,

Avec tant d'amour et bienveillance,

Tu n'avais jamais imaginé que tu allais avoir besoin

De tant de courage et tolérance!


Toujours bien habillée,

Toujours bien maquillée,

Tu étais un exemple de classe et de féminité.


Tellement de difficultés,

Et tu n'as jamais perdu ta dignité.

Tellement de gens t'ont croisé,

Et tu as toujours su gagner leur respect.


Tu m'as appris à cuisiner,

à jouer,

à prier,

à aimer,

Tu m'as appris à vivre.

Mais tu ne m'as pas appris à oublier.

Que faire avec tout l'amour qui est resté ?

Comment accepter

Que toute cette enfance c'est envolé

Que ton corps c'est vidé

Que ta vie c'est terminé ?


Réellement ce n'est pas comme ça,

Qui a dit que tout est vraiment fini ?

Tu es toujours là,

Sans ton corps,

Avec moi,

Avec nous,

Et maintenant, avec eux aussi.


Ce texte et l'intégralité de son contenu sont la propriété exclusive de l'auteur et protégées par le code de la propriété intellectuelle. Sauf mention contraire ou accord écrit de l'auteur, il est strictement interdit de le reproduire ou le diffuser sous quelque forme que ce soit.

Publié dans YayouMèreGrande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isabelle95 29/09/2008 16:15

Ta Mamie a perdu sa famille pendant la guerre ???

-LaRêveuse- 30/09/2008 09:54


Non il n'y avait pas de guerre chez nou à l'époque. Deux de ses frères sont morts pendant des épidémies de tiffus étant enfants, après son père et sa mère sont morts de maladies quand ma grande
mère était ado, et son grand frère venait d'avoir son diplôme d'aviateur pilote quand son avion c'est écrasé en 1935, ma mamie avait 18 ans.


connasseee 28/09/2008 21:48

ton poème est beau...j'en pleure devant mon pc.
C'est dur de perdre un être cher.
courage à toi aussi ma belle
Ils sont peut être mieux là haut (Ta Mamie et mon Papy)
bisooo

-LaRêveuse- 29/09/2008 09:57


Merci Connasseee, et oui ils sont sûrement mieux là haut...